La versione del tuo browser è obsoleta. Consigliamo di aggiornare il browser alla versione più recente.


 

 

 

Avec la plus forte croissance démographique du monde et le taux d’urbanisation le plus rapide, l’Afrique est un problème sérieux pour le projet d’Education pour tous, malgré les efforts consentis par les Etats africains et les grandes institutions internationales. Les guerres, la pauvreté persistante, les dettes extérieures et la pandémie de VIH/SIDA sont parmi les fléaux qui rongent les systèmes éducatifs africains.

En Afrique pour beaucoup d’enfants, aller à l’école reste un rêve. Les tendances actuelles montrent que le nombre d’enfants non scolarisés en Afrique subsaharienne devrait passer à 50,7 millions en 2005 et à 54,6 millions en 2016.

L’éducation est l’un des principaux facteurs d’émancipation chez tout être humain. L’éducation est au cœur même de toute politique de développement. Aucun Etat ne peut se construire si la majorité de ses populations ne savent ni lire ni écrire. Sans un rôle accru des petites et grandes organisations non gouvernementales, et de la société civile, l’Afrique ne pourrait pas parvenir à une éducation de base universelle et juste.

Pour apporter sa petite part de contribution dans la lutte contre l’analphabétisme en Afrique, l’association Les Enfants d’Afrique ONLUS lance le programme des BOURSES SCOLAIRES. Ce programme est une approche simple et innovante combinant une seule intervention efficace visant à augmenter les taux de scolarisation élémentaire des milliers d’enfants de 05 à 15 ans sur le continent africain.

LES BENEFICIAIRES et LES CRITÈRES DADMISSIBILITÉ AUX BOURSES :

Le programme est élaboré pour faciliter la scolarisation des enfants du CP1 au CM2 des établissements d’enseignement public. Les bourses seront attribuées sous critères sociales. Tout candidat souhaitant participer au programme  doit remplir les conditions suivantes :

  • Etre âgé de 05 au minimum et 15 ans au maximum ;
  • Etre inscrit dans un établissement publics d’enseignement primaire ;
  • ne doit pas avoir une autre source d’aide similaire au moment de la présentation de la demande
  • Etre resident dans l'un de ces pays: Cameroun, Côte d’Ivoire, Togo, Tchad, RDCongo, Rép. Centrafricaine, Burkina Faso, Benin, et le Burundi, Pays où l’association a  partenaires locaux.

Pour informations:  [email protected] 

 

 

 

Condividi su Social Media